Que se cache-t-il derrière l’acronyme RFID ?

Temps de lecture : 3 minutes

Bien que méconnue du grand public, la technologie RFID est très largement répandue, au point d’être déjà bien implantée dans notre vie quotidienne. Créée durant la Seconde Guerre mondiale, ce n’est qu’au début des années 80 que cette technologie prendra véritablement son essor. En constante évolution, la RFID a le vent en poupe et jouit d’une notoriété croissante.

Quelle est donc cette technologie qui gagne à être connue ? À travers cet article, nos consultants vous proposent de découvrir la RFID en 3 points clés.

 

1. La définition d’un système RFID

L’acronyme RFID signifie Radio Frequency Identification, ou radio-identification, et regroupe l’ensemble des technologies utilisant les ondes radio comme moyen d’identification ou de reconnaissance, aussi bien pour des objets que des personnes. Ces technologies permettent la collecte et la sauvegarde de données à distance grâce aux ondes radio émises par les étiquettes de marquage.

 

 

2. L’histoire de la RFID

Une apparition dans les années 40
Les puces RFID sont pour la première apparues dans le domaine militaire. Elles permettaient de différencier les avions ennemis des avions alliés. Le trafic aérien actuel se base encore sur ce système dit IFF pour “Identity : Friend or Foe”.

Une commercialisation et une standardisation dans les années 80 et 90
Les avancées technologiques permettent la miniaturisation des puces RFID. S’en suit leur commercialisation auprès des entreprises européennes et américaines. Les années 90 marquent la standardisation de la technologie RFID.

Une démocratisation dans les années 2000
On assiste à un “boom” des applications grâce à la miniaturisation de la technologie quelques années auparavant. C’est le géant Wal-Mart qui va démocratiser le système RFID dans le retail en l’imposant à ses plus gros fournisseurs pour la gestion de stock.

 

3. Les composants d’une solution RFID

Lorsque nous parlons de solution RFID, nous entendons un système élaboré sur mesure comprenant aussi le matériel et les logiciels sur lesquels elle repose :

Tag Lecteur RFID Système d’encodage Plateforme RFID Solution

 

Tag + Lecteur RFID Le tag RFID est assimilable à une puce reliée à une antenne. La puce sert au stockage d’information (d’un produit par exemple), mais cela ne sert pas à grand-chose si on ne peut pas y accéder. C’est là que l’antenne et le lecteur entrent en jeu. Couplés, ils reçoivent et transmettent les ondes radio pour permettre leur conversion en données.
Système d’encodage Les tags font généralement partie d’une solution d’étiquetage. Dans ce cas-là, on utilise souvent une imprimante encodeuse. Capable de pouvoir imprimer le dessus de l’étiquette, elle peut aussi encoder un tag RFID avec différentes variables : EAN, EPC etc. Ces imprimantes comprennent une étape de vérification pour s’assurer que le tag a été correctement encodé.
Plateforme Le rôle d’une plateforme est d’intégrer et de stocker l’historique des données des tags RFID. Au-delà de pouvoir tracer un produit sur toute sa chaîne de valeur grâce à l’accessibilité de la donnée en temps réel, toutes les données recueillies auprès de systèmes de ce type peuvent être notamment utilisées pour mieux gérer son réapprovisionnement, localiser les produits et simplifier les inventaires.

 

Conclusion

Gagnant à être connue, la technologie RFID a bien d’autres bénéfices qui séduisent de plus en plus les grandes Maisons de luxe : augmentation de la sécurité des produits et des consommateurs, amélioration des process opérationnels… mais pas seulement ! Demain, la RFID pourra aussi jouer un rôle sur la recyclabilité des produits, la personnalisation de l’expérience client ou encore l’authentification des produits.

 

Adone intervient actuellement sur plusieurs missions RFID. Si vous souhaitez également être accompagné sur ce type de projet, n’hésitez pas à nous contacter !